Comment réaliser un concept à l’épreuve du feu ?

Structure porteuse dédoublée

Il va de soi qu’un architecte doit se montrer très attentif à la sécurité incendie lorsqu’il créer son projet. Les interventions qui doivent s’effectuer ultérieurement arrivent en principe toujours trop tard. La sécurité est moins bonne, et le prix de revient généralement plus élevé. Un exemple de concept axé sur la sécurité incendie est celui d’un bâtiment à structure porteuse dédoublée (soit : une séparation coupe-feu entre les parties du bâtiment qui ont des fonctions différentes et qui sont donc liées à une autre législation).

La forme la plus récurrente de ce procédé consiste à attacher les deux structures séparées à un mur coupe-feu de séparation à l’aide d’ancrages spéciaux. Ces derniers fondent en atteignant une température (critique) définie, ce qui isole les deux structures l'une de l'autre. La probabilité qu’une partie (p.ex. un bureau) soit alors détruite lorsque la seconde (p.ex. un atelier de production) flambe ou s’écroule est alors bien moindre.

La pratique

Un exemple récent tiré de notre propre expérience l'a souligné encore une fois : le bâtiment incendié était constitué d'une seule structure qui disposait certes de suffisamment de murs coupe-feu, mais qui s'est malgré tout écroulée entièrement une fois la première partie effondrée. Avec une structure dédoublée, les dégâts aurait sans doute pu être circonscrits à 40 %, mais l'incendie s'est propagé très rapidement aux autres parties du bâtiment, provoquant une véritable catastrophe.

Notre conseil : Même si une structure dédoublée exige un investissement supplémentaire, nous vous conseillons vivement de ne pas faire d’économies sur ce poste. Si un incendie se déclare quelque part dans votre bâtiment, il y a de fortes chances que les parties ayant d’autres fonctions restent épargnées. Au bout du compte, cela peut faire la différence entre la renaissance et la faillite de votre entreprise.

FAQ

Contactez-nous
 
SAGA Online Communication